Introduction

Depuis sa création, en 1990, la Coordination Intercommunautaire contre l'Antisémitisme et la Diffamation (CICAD) s'attache à lutter contre toutes les formes d'antisémitisme qui se manifestent en Suisse romande. Son action quotidienne est basée sur l'information et l'éducation : réactions dans la presse, cours dans les écoles, conférences, tables rondes. La CICAD est aussi un centre d'information de référence pour toutes les questions touchant à l'antisémitisme, à l'histoire juive et au judaïsme.

 

C'est dans la poursuite de ces objectifs que la CICAD publie aujourd'hui cette brochure sur l'antisémitisme, à l'heure où plusieurs clichés antijuifs ont refait surface en Suisse.

 

L'antisémitisme est la haine la plus ancienne de l'histoire, puisqu'il existe sans discontinuer depuis plus de 2000 ans. Il est étonnamment universel, présent dans la plupart des pays du monde, même en l'absence de Juifs et quel que soit leur nombre.

 

La haine des Juifs est permanente : pendant des années, voire des siècles après leur départ forcé d'un pays, les Juifs continuent à faire l'objet de mépris et de haine. Les stéréotypes antisémites les plus éculés survivent à l'évolution des mentalités, à l'ouverture des esprits et à la meilleure connaissance de l'Autre. Souvent transformées, adaptées aux circonstances culturelles, politiques ou sociales, ces légendes resurgissent périodiquement sous différents masques, mais restent nourries des mêmes fantasmes. La haine des Juifs, comme la haine de l'Autre en général, reste le recours le plus simpliste et le plus pratique pour expliquer les problèmes de la société en trouvant un bouc émissaire, et pour conjurer la peur de l'Autre.

 

Brigitte SION
Secrétaire générale de la CICAD

 

Message de Rolf Bloch, Président de la Fédération Suisse des Communautés Israélites

Il nous arrive, peut-être assez souvent même, ou peut-être de temps en temps, d'être confrontés à des propos antisémites, et nous voudrions y répondre, mais pour le faire du tac au tac, il nous manque la connaissance des faits ou les arguments appropriés.

 

La publication de la CICAD peut nous aider à comprendre l'origine de certains clichés ou préjugés vis-à-vis des Juifs, et aussi à trouver les mots justes pour les contrer. Dans une telle circonstance, instaurer un dialogue, inciter notre interlocuteur à la réflexion est un moyen important pour combattre un antisémitisme qui s'articule souvent en obéissant à une impulsion spontanée et irréfléchie. Dans une démocratie multiculturelle comme la Suisse, ceci est une démarche utile. De plus, par son côté informatif, cette publication peut servir à une meilleure compréhension en mettant le lecteur en garde contre les préjugés antisémites et exerce aussi une action préventive.

 

La Fédération Suisse des Communautés Israélites (FSCI) salue cette initiative de la CICAD et espère que cette publication remplira la mission à laquelle elle est destinée et contribuera à créer une atmosphère de compréhension et de meilleure acceptation.

 

Rolf BLOCH
Président de la FSCI

 

 

 

Message de l'Abbé Alain-René Arbez, délégué pour les relations avec le judaïsme

L'antisémitisme est un fléau qui a généré une chaîne ininterrompue de tragédies à travers les siècles, jusqu'à l'horreur absolue de la Shoah. Porteuse d'un message "différent", la communauté juive a été persécutée dans des circonstances diverses depuis qu'elle existe, et c'est souvent l'ignorance de la vérité historique qui a entretenu dans l'opinion publique la permanence de stéréotypes et de clichés meurtriers à l'égard des Juifs.

 

La responsabilité des Eglises au cours des siècles dans ce processus de rejet et de persécution apparaît aujourd'hui comme massive. L'histoire des relations entre Juifs et Chrétiens est, globalement, trop souvent une histoire de victimes et de bourreaux. La repentance qui s'est manifestée chez les Protestants et chez les Catholiques ne doit pas être faite de manière formelle ou à la légère. C'est tout un tissu de relations nouvelles qu'il s'agit de reconstituer, non seulement dans le respect des droits humains, mais sur la base des racines spirituelles communes qui sont les nôtres entre Juifs et Chrétiens.

 

Dans le monde d'aujourd'hui, à la veille du troisième millénaire de l'ère courante, Juifs et Chrétiens ont les moyens de cheminer ensemble dans un dialogue fraternel. Les deux communautés ne s'excluent pas l'une l'autre, bien au contraire; issues du même tronc hébraïque, elles portent le flambeau de la même Alliance et partagent des valeurs communes. Peuple d'Israël et Eglise chrétienne ne sont plus des adversaires, mais des partenaires. Les Chrétiens doivent se souvenir de cette phrase de l'Evangile de Jean : "le salut vient des Juifs!". Et le respect biblique de la personne humaine, de la création, doit inciter Juifs et Chrétiens à travailler à l'avènement du Shalom de Dieu, la paix universelle, avec la reconnaissance de tous les hommes comme frères. La religion de l'intelligence et du cœur nous ouvre des voies que nous pouvons parcourir ensemble. Cette plaquette sur l'antisémitisme, en rappelant un certain nombre de connaissances indispensables, rendra un grand service dans ce sens.

 

Alain-René ARBEZ
Curé de Chêne et Thônex (Genève)
Délégué pour les relations avec le judaïsme

 

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.