Mar

21

2017

Rapport sur l’antisémitisme 2016: menaces, tentative de chantage, voies de fait

Communiqué de presse de la FSCI et du GRA

 

 

Le rapport sur l’antisémitisme 2016 de la FSCI et de la GRA thématise des incidents antisémites qui se sont produits en Suisse alémanique. L’article de fond de l’historien Daniel Rickenbacher  analyse la coopération entre groupes de gauche, de droite et islamistes. Le rapport est disponible à l’adresse www.antisemitisme.ch .

Les études faites dans ce domaine,  recensent des attitudes antisémites auprès de 10 à 25 pour cent de la population. La Fédération suisse des communautés israélites FSCI et la Fondation contre le racisme et l’antisémitisme GRA montrent dans leur rapport sur l’antisémitisme 2016 ce qu’il arrive quand les attitudes se transforment en actes.

En 2016 ont été recensés des incidents graves, ayant pour auteurs des éléments de l’extrême droite. En octobre a eu lieu dans le Toggenburg un concert réunissant des groupes rock ouvertement néonazis, auquel ont assisté, selon la presse, quelque 5000 personnes. Parmi les groupes qui se sont produits figuraient plusieurs formations dont le répertoire comprend des chansons à caractère antisémite; des photos montrent des spectateurs faisant le salut nazi. Toujours en octobre 2016, le public a eu connaissance d’un autre cas inquiétant. Dans une de leurs chansons, des membres d’un groupe rock néonazi ont menacé de mort le président de la FSCI Herbert Winter, ainsi que des membres du comité directeur de la FSCI. Le groupe a en outre proféré des menaces d’attentats à la bombe contre des institutions juives de Zurich.

La FSCI a reçu en juillet un courriel de chantage accusant les juifs de tous les maux de la planète. Son expéditeur anonyme exigeait de la FSCI une forte somme d’argent, faute de quoi, écrivait-il, il n’hésiterait pas «à placer des juifs de Suisse devant leurs responsabilités».  Par ailleurs, on a eu connaissance de deux cas de voies de fait qui se sont produits à Zurich. Sur un terrain de football, deux garçons juifs demandent à d’autres footballeurs s’ils peuvent jouer avec eux. Réponse de ces derniers: «Mais vous êtes juifs, et les juifs n’ont rien à faire ici. Juifs de m….» Après quoi, ils leurs crachent dessus. Alors qu’ils quittent le terrain, retentissent derrière eux plusieurs «Heil Hitler». À Zurich toujours, en avril, un garçon juif qui dépasse trois jeunes à bicyclette est la cible de copieuses injures antisémites ainsi que de crachats.

Sous le titre « Quand la haine des juifs fédère », l’historien Daniel Rickenbacher analyse dans l’article de fond le phénomène des fronts transversaux en Suisse. Les fronts transversaux sont  des alliances entre groupes se situant à des pôles opposés de l’échiquier politique. Daniel Rickenbacher montre qu’il y a en Suisse des ententes informelles entre extrémistes de gauche et de droite et mouvements islamistes. Par la diversité des paysages politiques dans lesquels il est ancré, l’antisémitisme est comme désigné pour rapprocher des formations dont in pense qu’elles sont opposées, écrit-il.  

 

 

L’intégralité du Rapport sur l’antisémitisme est disponible à l’adresse www.antisemitisme.ch

 

Source : FSCI et GRA, 21 mars 2017

 

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.