Le Hamas

Le Hamas est une organisation terroriste fondée le 14 décembre 1987 par le Cheikh Ahmed Yassin. Le mot «hamas» veut dire «enthousiasme» en arabe, mais est également un acronyme de «harakat al-Muqawama al-Islamiya», qui signifie: «mouvement de résistance islamique».

 

L'idéologie et les objectifs de ce mouvement sont contenus dans sa charte, adoptée le 18 août 1988. En résumé, les buts du Hamas sont la destruction de l'Etat d'Israël et la création d'un Etat islamique en Palestine, avec Jérusalem comme capitale. Le Hamas se base entièrement sur l'islam et considère que le territoire palestinien dans son ensemble, ce qui inclut donc l'Etat d'Israël, est une terre islamique. (1)

 

La stratégie du Hamas est principalement l'organisation d'attentats contre les Israéliens, en ne faisant aucune différence entre les soldats et les civils. Le mouvement s'en prend également aux Palestiniens soupçonnés de «collaborer» avec Israël (2) et rejette catégoriquement l'idée d'une solution pacifique. (3) Le Hamas est responsable, notamment, de l'attentat à la discothèque Dolphinarium de Tel-Aviv qui a fait 21 morts le 1er juin 2001, de l'attentat à la pizzeria Sbarro de Jérusalem qui a fait 15 morts le 9 août 2001 et de l'attentat à l'hôtel Park de Netanya qui a fait 30 morts le 27 mars 2002. Notons que la Cour Pénale Internationale considère les attentats contre des civils comme un crime contre l'humanité (4) et que le Hamas est considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis (5) et l'Union Européenne (6).

 

Le Hamas comporte deux branches «administratives» et une branche militaire:

 
  • le Da'wah s'occupe du recrutement, de l'entraide sociale et de la collecte des fonds
  • l'A'alam s'occupe de la propagande et de la formation idéologique des membres du mouvement
  • la section militaire du Hamas est divisée en trois groupes:
    • le Jihaz Aman est reponsable de la sécurité; il s'occupe également de punir les Palestiniens accusés de «collaboration»
    • l'Al-Madjahadoun al-Filistinioun s'occupe d'acquérir des armes pour le mouvement
    • les Brigades Izzedine al-Qassam sont responsables des nombreux attentats commis en Israël et des lancements de roquettes sur les villes israéliennes, notamment Sderot, ville située à proximité de la Bande de Gaza. (A ce propos, lire l'interview d'Eli Moyal, maire de Sderot)
    •  

    En ce qui concerne les centres de commandement, il y en a deux:

  • un centre «interne», dont les bureaux sont situés dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie, et dont les principaux responsables sont: Ismail Hania, Mahmoud al-Zahar, Nizar Rian, Sa'id Siam et Sami Abu Zahari

  • un centre «externe», dont les responsables sont basés en Syrie et en Iran; actuellement, c'est plutôt là que sont prises les décisions importantes.

 

Le financement du Hamas est assuré, d'une part, par de nombreux pays arabo-musulmans, tels que l'Arabie saoudite et l'Iran, et d'autre part par des organisations sociales situées aussi bien à l'intérieur des territoires palestiniens qu'à l'étranger; le Comité de Bienfaisance et de Solidarité avec la Palestine, la Fondation Al-Aksa, le Holy Land Foundation for Relief and Development, le Palestinians' Relief and Development Fund (Interpal) et le Palestine and Lebanon Relief Fund, actifs respectivement en France, en Allemagne, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, servent ainsi au Hamas à récolter des fonds, sous couvert de solidarité et de charité.

 


 

(1) Article 1 de la Charte du Hamas: «Le programme du Mouvement de Résistance Islamique est l'Islam.»; article 11: «Le Mouvement de résistance islamique considère que la terre de Palestine est un territoire islamique consacré aux futures générations musulmanes jusqu'au jour du jugement. Le territoire, comme aucune de ses parcelles, ne doit être dilapidé.Ni un seul pays arabe, ni tous les pays arabes, ni aucun roi ou président, ni aucune organisation, ni toutes les organisations, qu'elles soient palestiniennes ou arabes, ont le droit de faire cela. La Palestine est un territoire islamique consacré aux générations musulmanes jusqu'au jour du jugement. [...] Toute procédure en contradiction avec la Sharia Islamique, où la Palestine est concernée, est nulle et non-avenue.»

 

(2) Article 7 de la Charte du Hamas: « [...] le Mouvement devra être considéré et estimé, et son rôle devra être reconnu. Celui qui dénie ses droits, évite de le soutenir et reste aveugle devant les faits, que ce soit intentionnellement ou non, devra se réveiller pour se rendre compte que les évènements l'ont rattrapé et qu'il n'y a pas de logique qui puisse expliquer son attitude.»

 

(3) Article 13 de la Charte du Hamas: «Les initiatives et ce que l'on appelle les solutions pacifiques et les conférences internationales, sont contraires aux principes du Mouvement de Résistance Islamique. [...] Il n'y a pas de solution à la question palestinienne si ce n'est à travers la Jihad.»

 

(4) Article 7 du Statut de la Cour Pénale Internationale:
«1. Aux fins du présent Statut, on entend par crime contre l’humanité l’un quelconque des actes ci-après lorsqu’il est commis dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque:
a) Meurtre; [...]
k) Autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé physique ou mentale.
2. Aux fins du paragraphe 1:
a) Par «attaque lancée contre une population civile», on entend le comportement qui consiste en la commission multiple d’actes visés au paragraphe 1 à l’encontre d’une population civile quelconque, en application ou dans la poursuite de la politique d’un Etat ou d’une organisation ayant pour but une telle attaque [...].»

 

(5) Lien vers la liste des organisations terroristes publiée par le Département d'Etat américain
(6) Lien vers la Décision du Conseil de l'Union Européene du 2 mai 2002

 


 

Sources:

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.