Feb

08

2013

Propos anti-juifs à Ecône

Réactions de la CICAD sur les « propos anti-juifs » émis par un responsable de la fraternité St. Pie X. Une hostilité affichée contre le judaïsme toujours d’actualité.

 

Johanne Gurfinkiel, Secrétaire général de la CICAD, était invité hier par la chaîne régionale La Télé afin de réagir aux propos antisémites récemment tenus par Mgr Bernard Fellay, Supérieur général de la Fraternité Sacerdotale St Pie X (FSSPX, dont l’un des 6 Séminaires internationaux se trouve à Ecône, en Valais).

 

Rappel des faits : le 28 décembre dernier, à l'occasion d'une conférence au Canada, Mgr Fellay a affirmé que les Juifs, tout comme les francs-maçons et les « modernistes » faisaient partie des « ennemis de l'Eglise » (voir notre Newsletter du 7 janvier 2013).

 

Ces propos ont donné lieu à de nombreuses condamnations au sein de l’Eglise catholique et ont conduit Mgr Morerod – Evêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg – à rappeler par voie de décret qu’il était interdit aux prêtres de la FSSPX d’officier dans les églises du diocèse.

 

Pour Johanne Gurfinkiel, « la démarche de la FSSPX se situe dans l’antijudaïsme le plus ancestral, que l’on connait depuis le Moyen-Age, et qui vise à dénoncer et stigmatiser les Juifs comme ennemis de l’Eglise. Cet « enseignement du mépris » a perduré jusqu’en 1965, date du Concile Vatican II qui a permis d’entamer un dialogue ouvert, ainsi qu’une reconnaissance par l’Eglise de cet « enseignement du mépris ». La Déclaration Nostra Aetate, adoptée par le Concile, visait justement à dénoncer toute forme de haine à l’égard des Juifs. L’opposition entre la FSSPX et l’Eglise catholique romaine repose, entre autres, sur cette question fondamentale. »

 

« La CICAD, ajoute son Secrétaire général, tient à saluer les nombreuses condamnations et en particulier celle du Vatican qui ont fait suite aux propos de Mgr Fellay ainsi que la réaction de Mgr Morerod, tout en soulignant que le problème de fond – qui persiste depuis la création de la FSSPX – est le discours de cette Fraternité qui entend combattre, non seulement le judaïsme, mais également toutes les autres religions, puisque ses représentants expliquent que la seule et unique manière de « conduire le troupeau » est celle prônée par la Fraternité et que toutes les autres voies sont à dénoncer et condamner. »

Veuillez trouver ci-dessous le lien de la vidéo :

 

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.