Oct

11

2018

Communiqué de Presse. Négationniste valaisan condamné : la CICAD salue la décision de justice

René-Louis Berclaz a été une fois encore condamné par la justice ce jeudi 4 octobre pour discrimination raciale. Il écope d’une peine de 140 jours-amende sans sursis. Une condamnation qui intervient à la suite d’une dénonciation pénale de la CICAD.

L'existence des chambres à gaz  :  «  un  point  fort  controversé  de  l'histoire  de  la  Deuxième  Guerre mondiale », sous prétexte que le Tribunal fédéral ne « prouve pas ce fait par des preuves matérielles ». Le négationniste persiste et qualifie cette pratique d’« élucubration », poursuivant ainsi son combat antisémite.

C’est à René-Louis Berclaz que l’on doit l’infâme « contre-rapport Bergier » en 2000. Un an plus tard, il est condamné à huit mois de  prison  pour  discrimination  raciale  et  calomnie  par  le  Tribunal  de  la Veveyse (FR). Une nouvelle enquête est diligentée à son encontre pour publication négationniste à l’été 2003. Il quitte alors la Suisse pour quelques temps. Avec un mandat d'arrêt international lancé contre lui et de multiples interventions de la CICAD, il sera contraint de revenir en Suisse pour purger sa peine de 10 mois de prison.

René-Louis Berclaz refait surface sur la toile en 2012 avec son site internet La Sentinelle du Continent et les Editions de Cassandra.

La CICAD accueille favorablement  cette  récente  condamnation  et  salue  l’action  de  la  justice.

La mobilisation face à l’antisémitisme et au négationnisme reste nécessaire : en témoigne la récente affaire du couple Paschoud, dont la CICAD a aussi obtenu la condamnation cette année.

 

 

Source : CICAD, 11 octobre 2018
 


 

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.