Feb

02

2016

Des enseignants fribourgeois séduits par le séminaire de formation de la CICAD

Lundi 1er février 2016 débutait à Fribourg et pour deux jours, le séminaire de formation CICAD destiné aux enseignants.

Après Genève et Vaud, cette 4e session se tient à Fribourg. Pour ouvrir ce séminaire 2016, Alain Bruno Lévy, Président de la CICAD, a insisté sur l’importance particulière de ces séminaires : « La CICAD a pour mission de lutter contre l’antisémitisme et toute formes de discrimination. C’est en optant pour une approche pédagogique qu’elle entend aider les enseignants dans l’accomplissement de leur tâche. Eux-mêmes sensibiliseront les jeunes générations. 70 ans après la Shoah, il devient difficile de l’enseigner. Pourtant il est important de rappeler l’histoire, rappeler ce que fut l’histoire des juifs en Suisse et dans le monde. Rappeler la Shoah, c’est aussi rappeler ce que furent les mécanismes qui menèrent à l’exclusion, à la discrimination et finalement à la Guerre. Aujourd’hui des théories complotistes, antisémites mais aussi islamophobes ne cessent de se développer. Il est plus que jamais essentiel de poursuivre ces formations pour lutter contre ces phénomènes. »

Accompagnés par Patrick Vallélian, Journaliste, créateur et directeur du site d'information www.sept.info, historien et enseignant de formation, les enseignants ont été plongé dans le vif du sujet dès le début de la journée. En rythmant les échanges entre intervenants et enseignants, il a également apporté son éclairage sur ce sujet ; lui même spécialiste de ces questions. Tout au long de la journée, le public conquis, issu des divers degrés d’enseignement, n’a pas hésité à échanger avec ces spécialistes après les avoir écouter et leur donner des clés de compréhension sur ces thématiques difficiles.

Les communautés juives furent mises à l’honneur le temps de la matinée. Jacques Ehrenfreud, professeur ordinaire d’histoire des juifs et du judaïsme à l’Université de Lausanne a présenté en ouverture du séminaire les origines et identité des Juifs d’Europe avant le nazisme et la Shoah. Puis Anne Vaïa Fouradoulas, Docteure designata ès Lettres et chercheuse en Science Politique a choisit de parler de la communauté juive de Fribourg, de sa création jusqu’à nos jours au travers de nombreuses anecdotes de la vie quotidienne.

La seconde partie de la journée a laissé la place à l’idéologie du Nazisme et à l’histoire de l’antisémitisme expliqués par deux spécialistes. Johann Chapoutot, Professeur des Universités à l'Université Sorbonne nouvelle Paris III et auteur de nombreux ouvrages sur l’idéologie nazie, a expliqué le phénomène nazi en abordant ses fondements.

Joël Kotek, Maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Libre de Bruxelles, lui a succédé en analysant l’antijudaïsme et l’antisémitisme. Cartes postales à l’appui, il a mis en lumière notamment en Europe et aux États-Unis combien ce médium de l’époque était aussi porteur de messages antisémites. 

 

Aujourd’hui, mardi 2 février, pour le second et dernier jour, l’accent est mis sur la Suisse et la Seconde Guerre mondiale mais aussi sur la Shoah en tant que phénomène humain.

Résumé de la seconde journée dans la newsletter de demain

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.