May

20

2015

29e Salon du livre et de la presse : focus sur le travail de sensibilisation des associations culturelles

Le grand événement annuel qui réunit à Palexpo les amateurs de mots et la presse en général s’en sort cette année encore avec de très beaux chiffres. Ce cru 2015 a ainsi réuni 856 maisons d’édition et 234 journalistes autour des 95’000 curieux qui ont acquis un sésame d’entrée. Si l’immense majorité du grand public se déplace pour rencontrer et échanger avec les auteurs, qu’en est-il de la place de plus en plus importante accordée aux associations ? La manifestation est-elle une bonne occasion pour elles de sensibiliser le grand public ?

En naviguant à travers la grande halle de Palexpo dédiée à l’événement, le visiteur lambda se retrouve également devant des stands qui ne concernent pas directement le monde de l’édition.

Reporters Sans Frontières, Fondation pour Genève, Geneva Writers’ Group… Ce ne sont pas moins d’une bonne trentaine d’associations qui sont présentes au Salon du livre parmi la myriade d’exposants qui y tiennent un stand. L’événement est ainsi une opportunité pour des organisations qui font un travail de terrain de rencontrer et d’interagir avec un public important. Des associations telles que la CICAD (Coordination Intercommunautaire Contre l’Antisémitisme et la Diffamation) organisent une multitude d’activités telles que des tables rondes, des débats, des ateliers pour les enfants (« dessiner pour vaincre les PréJugés ») et des échanges autour  de spécialités culinaires. A travers ces rencontres avec le public, c’est le dialogue qui prédomine permettant ainsi de lutter contre les préjugés.

« L’ignorance, que nous combattons au travers de nos diverses actions reste une source importante dans la persistance du préjugé antisémite et raciste. En ce sens, le large éventail d’activités que nous proposons permet au grand public de lever les préjugés encore trop présents sur la communauté juive. Notre démarche s’inscrit dans une volonté d’ouverture, de sensibilisation et d’une meilleure connaissance de l’Autre.  Une offre unique en Europe qui inspire d’autres organismes notamment français dont certains membres sont venus participer aux tables rondes. » Johanne Gurfinkiel, Secrétaire général de la CICAD

Sensibiliser et éduquer

Participer à ce grand événement réunissant une multitude d’interlocuteurs et d’intellectuels venus débattre est une occasion unique pour l’association de porter la parole de l’ouverture et du combat contre les préjugés. En parlant notamment aux plus jeunes par des ateliers de dessin, la plateforme que propose la CICAD s’inscrit à la fois dans une volonté de sensibilisation et de dialogue avec le grand public. C’est à travers la connaissance de l’Autre et le dialogue que tombent les idées reçues et les clichés.

Ce sont ainsi 70 intervenants de qualité qui se sont succédés sur le stand, animant des tables rondes et des débats sur des sujets aussi intéressants que l’antisémitisme sur les réseaux sociaux, le rôle de la Suisse lors de la Seconde guerre mondiale en passant par l’humour juif ou la spoliation d’œuvres d’art à travers l’affaire Gurlitt. Bilan très positif pour Johanne Gurfinkiel, avec plus de 5’000 participants accueillis sur le stand et plusieurs dizaines de milliers de visiteurs. Il souligne également un très bon retour au niveau des réseaux sociaux et de bons relais de la presse quotidienne, donnant ainsi une dimension plus grande encore à l’événement. Au-delà des chiffres, la plus grande source de satisfaction pour l’équipe de la CICAD est à trouver dans l’interaction avec le public. Ce dernier passant de simple spectateur au dialogue avec les intervenants, découvrant ainsi une communauté finalement peu connue dans sa culture, ses traditions et ses problématiques.

Après le succès de l’édition 2015, la CICAD entend continuer son travail et prépare déjà le stand de l’année prochaine : « Notre souhait est d’inscrire notre présence dans la durée car nous avons pu mesurer l’impact positif que générait cette activité auprès du grand public. Nous travaillons déjà à la prochaine édition avec un programme tout aussi riche et de nouvelles propositions ».

Pour les associations présentes lors de cette édition 2015, le Salon du Livre est une excellente opportunité d’ouvrir un dialogue avec le grand public. La pluralité des échanges avec ce dernier ainsi que les interactions qui en découlent encouragent les associations agissant sur le terrain à vouloir augmenter leur présence sur ce type d’événements.

 

 

Source: gbnews.ch, 19 mai 2015

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.