Jan

07

2019

Descendants de nazis et de victimes confrontent leur histoire

« Fallait-il être loyal envers ma famille et honorer leur promesse de rester silencieux ou la rompre consciencieusement en parlant du passé de mon père ? J'ai choisi de parler. C'est un devoir moral. Ce génocide n'est pas seulement «l’affaire» des persécutés et de leurs familles, c'est aussi «notre affaire» ». Un lourd héritage que porte Ulrich Gantz, fils d’un membre de la police du IIIe Reich et qui a fait partie de la  Einsatzgruppe  , aussi appelé « escadron de la mort ».

Un témoignage exceptionnel qu’il livrera en Suisse romande le 14 janvier 2019 à Fribourg et le 17 janvier 2019 à Lausanne aux côtés de Barbara Brix, fille d’un médecin de la « Einsatzgruppe ». Un récit unique en présence de deux enfants de Résistants français, Yvonne Cossu et Jean-Michel Gaussot. Des parcours de vie que tout oppose mais qui aujourd’hui s’unissent pour témoigner de ce que fut la Shoah.

Un programme initié par la CICAD, consciente que les derniers rescapés de la Shoah ne pourront bientôt plus témoigner. C’est désormais à la deuxième génération à présent de devenir porteur de la mémoire de celles et ceux qui furent exterminés par millions.

Programme : En pièce jointe.

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.