Nov

27

2014

Discours de Monsieur Alain Bruno Lévy, Président de la CICAD, lors de la cérémonie de recueillement au camp de Birkenau

« ll n'y a pas assez de mots justes pour exprimer ce que nous ressentons ici en ce lieu où l'être n'est plus que néant.

ll n'y a pas non plus de réponse à la question pourquoi.

Nous sommes ici dans un cimetière où il n'y a pas de tombes pour ces millions d'êtres dont on a effacé toute trace parce qu'ils étaient juifs, tziganes, homosexuels ou handicapés. Victimes innocentes arrachées à leur terre, déportées, gazées, et dont les cendres ont été englouties.

Aucune réponse sensée n'est possible à ce pourquoi. Etre ici ce n'est pas vouloir répondre à cette question mais simplement la poser.

Le silence est parfois assourdissant et nous interpelle.

C'est celui des victimes dont on n'entend plus les cris lorsqu'ils furent triés, séparés, achevés et exterminés.

Le silence permet sans doute de nous recueillir et de réfléchir au pourquoi, de retrouver une force pour ne pas oublier ce qui s'est produit ici, pour ne pas jeter dans cette poubelle de I'histoire ce que ces hommes, ces femmes et ces enfants ont vécu et dont le souvenir nous hante.

ll n'y a bientôt plus de témoins, il n'y a plus que quelques victimes encore très jeunes à l'époque, qui peuvent dire ce qu'est I'indicible souffrance et dénoncer tous ceux qui aujourd'hui encore nient ce qui est devant vous et que vous-mêmes voyez. En venant ici, chacun d'entre vous est là pour se souvenir et pour s'engager en continuant à croire à I'humanité.

Les victimes ne nous demandent pas pourquoi mais jamais plus.

Nous devons être les gardiens de la mémoire pour sauvegarder I'humanité.

Cette visite ne vous donnera pas une explication à ce que vous êtes venus chercher.

Mais ne gardez pas en vous ce que vous voyez et ressentez. Prenez I'engagement de dénoncer toute forme d'antisémitisme et de racisme. Exprimez-vous et militez car les victimes ici vous le demandent au nom de I'humanité.

Vous reviendrez sans doute d'Auschwitz marqués, peut-être changés, car I'humanité n'a une fin que par la vie et non par la mort.

 

 

 

Messieurs  Yaacov Zafrani, Rabbin, Johanne Gurfinkiel, Secrétaire général de la CICAD, Me Alain Bruno Lévy, Président de la CICAD, Panayotis Stelios, Agent pastoral et Patrick Baud, Pasteur.

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.