Nov

13

2014

Sami Sandhaus, rescapé du camp de concentration de Bershad en Ukraine, rencontre avec la CICAD les élèves du Collège Champittet de Pully

Ils étaient plus de 120 élèves et professeurs ce mercredi 12 novembre à écouter le témoignage d’un rescapé de la Shoah, Monsieur Sami Sandhaus. Pendant plus d’une heure il  a ainsi expliqué son histoire depuis son arrestation  à Czernowitz par les nazis alors seulement âgé de 14 ans jusqu’à sa déportation au camp de Bershad dont il sévadera  à 16 ans en 1943. Voyage avec des déportés entassés dans des wagons à bestiaux, promiscuité, insalubrité, maladies, manque de nourriture et d’eau, travaux forcés, fusillades, tortures, il témoigne avec émotion des conditions inhumaines mais aussi de l’atteinte à la dignité subies dans ce camp de la mort où pendant deux ans et demi furent exterminés plusieurs milliers de Juifs. Un récit poignant qui ne laissera pas insensible les élèves venus l’écouter.

Pour Monsieur Sandhaus, témoigner ce n’est pas seulement raconter son histoire, c’est avant tout participer au travail de mémoire de la Shoah. « La mémoire des survivants ne peut se résoudre à une tragédie personnelle. Elle doit se mettre au service des nouvelles générations pour leur faire connaitre les exactions nazies ainsi qu’à tous ceux qui n’ont pas appris cela ou oubliés. Mon devoir de rescapé est de raconter mon vécu concentrationnaire et expliquer ce qui est arrivé aux Juifs de la Bucovine durant la Seconde guerre mondiale.»

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre  de la préparation à la journée d’étude à Auschwitz-Birkenau organisée par la CICAD fin novembre.

 

 

 

 

 

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.