×

La menace islamiste reste élevée dans les cantons de Vaud et Genève


Jeudi 8 décembre 2022 - 14:32

Un binational suisse macédonien et un citoyen kosovar ont été arrêtés. Planifiaient-ils un attentat?

La menace islamiste paraît loin et obsolète. Finis les attentats meurtriers spectaculaires en Europe à l'instar du Bataclan en France. L'opinion publique a tourné la page et se focalise désormais sur de nouveaux dangers; les risques épidémiques ou la menace nucléaire issue de la guerre entre l'Ukraine et la Russie.

Quatre perquisitions

Pourtant, le terrorisme islamique n'appartient pas au passé. La preuve? Le Ministère public de la Confédération a annoncé jeudi après-midi l'arrestation de deux hommes domiciliés dans les cantons de Genève et de Vaud. Il s'agit d'un binational suisse macédonien et d'un citoyen kosovar. Ils sont soupçonnés de participation ou de soutien à l'organisation terroriste interdite État islamique.

Les deux arrestations ont été effectuées simultanément ce jeudi par les polices cantonales genevoises et vaudoises en collaboration avec la police fédérale. Les forces de l'ordre ont également procédé à quatre per­quisitions. «Les deux prévenus seront conduits au Ministère public de la Confédération pour auditions au terme desquelles il décidera de leur éventuelle mise en détention provisoire à requérir auprès du Tribunal des mesures de contrainte compétent», lit-on dans le communiqué du Parquet fédéral.

Mais que reproche-t-on aux deux accusés? Planifiaient-ils un attentat dans la région lémanique? Servaient-ils de base arrière pour une opération à l'étranger? On n'en sait rien .. Dans son communiqué laconique, le Ministère public de la Confédération se contente de dire ceci: «En raison du stade de la procédure, le MPC ne peut, pour l'heure, donner de plus amples informations sur les faits reprochés aux deux personnes prévenues, il le fera lorsque l'avancement de la procédure le lui permettra.» Et de bien souligner que les deux suspects bénéficient comme tous les prévenus de la présomption d'innocence.

Ces deux arrestations sont-elles un épiphénomène dans un contexte où la menace islamiste a diminué? Le Service de renseignement de la Confédération (SRC) n'en croit rien. «La menace terroriste en Suisse est élevée depuis 2015, souligne Isabelle Graber, la cheffe de la communication au SRC. Elle continue d'être influencée essentiellement par l'État islamique, par ses soutiens et ses sympathisants. La menace d'Al-Qaida reste d'actualité.

Cependant, la menace ne cesse de devenir plus diffuse car, depuis 2020, elle repose toujours davantage sur des individus agissant de manière autonome, qui ne sont pas directement liés à l'État islamique ou à Al­Qaida.»

Ce sont ces fameux loups solitaires, qui s'autoradicalisent sur internet, qui inquiètent le plus les autorités. Les deux hommes arrêtés ce jeudi correspondent-ils à ce profil? On verra. Ce qui est sûr, c'est que Genève et Vaud restent des terrains fertiles pour l'islamisme radical. En témoignent les personnes parties faire le djihad en Syrie ou le meurtre de Morges en 2020.

Les cibles en Suisse

Si un attentat devait avoir lieu en Suisse, à quoi faudrait-il s'attendre? «Le SRC estime qu'à l'heure actuelle, des attaques contre des cibles faciles (installations routières, rassemblements, etc.) nécessitant peu de moyens organisationnels et logistiques ou perpétrées par des auteurs isolés ou de petits groupes constituent la menace la plus probable en Suisse», répond Isabelle Graber.

 

Source : Tribune de Genève, 2 septembre 2022