Jan

28

2008

Holocauste: le premier hommage national pour les Justes a été rendu

Les Justes de Suisse ont eu droit à un hommage national pour la première fois, ce à Genève. Environ 500 personnes ont participé à la cérémonie, dont le président de la Confédération Pascal Couchepin.

 

"Ces Justes parmi les nations se sont comportés en être humains" en apportant leur aide aux persécutés lors de la Deuxième Guerre mondiale, parfois au péril de leur vie. "Ils sont un modèle pour toutes les générations" et ont montré par leur comportement que le triomphe du mal n'est pas inéluctable, a souligné M. Couchepin.

 

"Les Justes sont ceux qui finalement ont empêché l'humanité toute entière de glisser dans le néant moral", a poursuivi le conseiller fédéral. Leurs actes de courage "sont restés longtemps méconnus, voire inconnus". Ils ont aussi valu à leurs auteurs "de perdre leur liberté, leur emploi ou l'estime de leurs voisins".

 

Un tel hommage aux Justes de Suisse est une première, a relevé Johanne Gurfinkiel, Secrétaire général de la CICAD. Environ une soixantaine de personnes ont reçu ce titre honorifique en Suisse pour avoir sauvé des gens d'une mort certaine pendant la guerre.

 

La soirée s'est déroulée en présence d'August Bohny. Cet instituteur bâlois, Juste parmi les nations, dirigeait un home pour jeunes enfants durant la terreur nazie. Il a recueilli des dizaines d'enfants, les hébergeant, les cachant et leur évitant ainsi d'être déportés dans les camps de la mort.

 

Hier soir, au cours de la soirée, Auguste Bohny a retrouvée une des victimes juives qu'il a sauvées, Hanne Liebmann, âgée de 83 ans.

 

Une nuit de 1942, les gendarmes ont débarqué dans le camp pour enfants de Chambon sur Lignon, dans les Cévennes en France. August Bohny a convaincu les gendarmes que huits enfants étaient sous la protection de la Croix-Rouge. Profitant du répit, il organisa leur fuite à 5h00 dans la forêt. "Sans cela, nous aurions été arrêtés et notre chemin aurait pris la direction d'Auschwitz", affirme Hanne Liebmann quivit actuellement à New-York

 

L'hommage a été l'occasion d'annoncer la sortie du livre "Les Justes suisses", écrit par François Wisard, chef du service historique du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Cet ouvrage de synthèse sera proposé gracieusement aux établissements scolaires helvétiques, a fait savoir M. Gurfinkiel.

 

 

Du côté des médias

Hier, Philippe Grumbach, président de la CICAD, a présenté cette page méconnue de l'histoire de Suisse, celle des Justes, à 12h45, dans le cadre du Journal de la TSR.

 

La presse n'a pas manqué de relater l'événement, mettant en exergue le caractère unique de la soirée. En effet, il aura fallu attendre soixante-trois ans, après la fin de la Seconde Guerre mondiale pour qu'un hommage national soit accordé aux Justes suisses. Les liens qui suivent se rapportent à ce sujet :

 

 

Romandie News - lundi 28 janvier 2008, Swissinfo - lundi 28 janvier 2008, TSR - mardi 28 janvier 2008, 24Heures - lundi 28 janvier 2008, Edicom - lundi 28 janvier 2008, La Liberté - lundi 28 janvier 2008, Le Temps - lundi 28 janvier 2008, Tribune de Genève - lundi 28 janvier 2008, RSR - lundi 28 janvier 2008

 

 

Des images de la soirée sont également visibles sur le site de la Tribune de Genève.

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.