Dec

22

2006

Intervention de la CICAD auprès du Club Méditerranée

Mi-novembre, M. X, domicilié à Genève, reçevait du Club Med sa confirmation de réservation de vacances pour les Ménuires. A cette lettre, était joint un surprenant texte sur lequel M. X découvrait qu'il avait la possibilité de changer de destination car durant la semaine du 16 au 23 décembre, le village des Ménuires attendait « un important groupe de ressortissants de l'Etat d'Israël. » Informée, la CICAD était surprise de constater que la présence d'un groupe d'Israéliens justifiait un changement de destination.

 

En date du 24 novembre, la CICAD réagissait donc auprès de la direction du Club Med Suisse, en adressant un courrier, d'où émergeaient de nombreuses interrogations, telles que :"Avez-vous pour habitude de suggérer à vos clients de changer de destination sous prétexte qu'un groupe s'installerait dans un de vos villages ? (...) Comment justifiez-vous la nécessité d'envoi d'une information à vos clients, sur la nationalité des membres d'un groupe amené à séjourner dans l'un de vos villages ? Et de conclure : « il s'agit pour nous d'une situation inacceptable qui nécessite, pour le moins, des explications. »

 

Le directeur du Club Med Suisse, Ermenio Eschena téléphonait à la CICAD, le 30 novembre, reconnaissant l’énorme maladresse de leur texte et admettant que la mention de la nationalité des personnes de ce groupe n’était pas nécessaire. Le directeur Europe du Club Med, François Salomon reconnaissait également une maladresse et le contenu inapproprié de la lettre du Club Med Suisse et suite à l'intervention de la CICAD, confirmait par écrit les éléments suivants : "Le courrier que nous avons adressé à nos Clients suisses relevait d'une procédure habituelle déclenchée systématiquement, dès lors qu'un groupe important était enregistré sur un village (...). Nous n'avons bien sûr jamais pensé que le fait de mentionner la nature du groupe pourrait être considéré comme discriminatoire. (...) En conséquence, outre des excuses que nous présentons à ceux que le libellé de notre lettre a pu choquer, nous avons décidé que la procédure serait désormais d'informer nos Clients de la présence d'un groupe sans en mentionner l'origine (...)".

 

Le 21 décembre, dans un courrier, Henri Giscard d'Estaing, Président Directeur Général du Club Méditerranée tenait à présenter à la CICAD, ses plus sincères excuses pour la maladresse des propos du Club Med Suisse "dont la motivation était d'ordre commercial". Et de préciser : "j'ai pris la décision de faire retirer à l'avenir ce type de mention de nos documents commerciaux".

 

 

CICAD - vendredi 22 décembre 2006.

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.