Un néonazi repenti raconte comment il s'est libéré de l'extrémisme devant des jeunes au Musée juif | CICAD
×

Un néonazi repenti raconte comment il s'est libéré de l'extrémisme devant des jeunes au Musée juif


3 Dec 2019

Entré à 14 ans dans les skinheads néonazis américain, groupe raciste et ultra-violent, Christian Picciolini arrivera à s'en libérer huit ans après. Ce combat contre la haine, il le partage dans le monde entier au travers d'un livre, d'un film adapté du livre, et de conférences. Il est également le fondateur de Free Radicals project, un réseau mondial pour aider les gens à se désengager de mouvements extrémistes et violents.

Ce lundi, il était au Musée Juif de Belgique, pour rencontrer des jeunes et partager son expérience de vie. Un néonazi repenti dans l'enceinte du musée Juif, c'est une première, et cette venue porte une connotation toute particulière, comme l'explique Pascale Falek, directrice du Musée.

L'expérience de Christian lui a donné une vision du combat contre l'extrémisme à contre-courant des idées généralement admises. "Les idéologies, et les combats d'idéologie, ne sont pas une solution pour désengager les personnes de mouvements extrémistes. Il s'agit plutôt un exercice de reconstruction de la résilience humaine. C'est prendre par la main quelqu'un qui est cassé, fissuré, et le ramener vers une confiance d'eux-même. Ils peuvent alors comprendre que la haine qu'ils éprouvent envers d'autres trouve en fait ses racines dans une haine dirigée vers eux-même."

 

Source : RTBF, 2 décembre 2019