×

Allemagne: des policiers visés par une enquête pour avoir participé à des discussions en ligne avec des néo-nazis


"Les domiciles de 17 des 20 accusés ont été perquisitionnés"

 

Les procureurs allemands ont ouvert une enquête en avril dernier contre 20 policiers, accusés d'avoir participé à des discussions en ligne au cours desquelles ils ont échangé des symboles nazis.

 

Les services de sécurité allemands, le bureau de la criminalité de l'État de Hesse et le Bureau du procureur de Francfort, ont annoncé mercredi dans un communiqué conjoint avoir effectué des perquisitions aux domiciles et sur les lieux de travail de dix-sept suspects.

 

"Dix-sept des vingt accusés ont été perquisitionnés car ils sont soupçonnés d'avoir partagé des contenus constituant une incitation à la haine raciale, notamment des images liées à une ancienne organisation nationale-socialiste", ont indiqué les autorités allemandes.

 

La plupart des contenus incriminés ont été échangés en 2016 et 2017, le plus récent datant de 2019.

 

Les accusés sont tous des hommes âgés de 29 à 54 ans. Peu de temps après l'ouverture de l'enquête, tous ont été temporairement relevés de leurs fonctions.

 

L'enquête a commencé avec des allégations contre un officier de 38 ans du commando de déploiement spécial SEK à Francfort, qui a été accusé de partager des contenus pédopornographiques.

 

Une recherche dans son téléphone portable a par la suite révélé qu'il prenait également part à plusieurs 'chats' racistes et antisémites.

 

Cette affaire n'est que le dernier exemple d'extrémisme et de racisme présumés dans les rangs de la police allemande.

Par ailleurs, l'Allemagne a enregistré un record de crimes d'extrême droite en 2020.

 

Source : i24News, 9 juin 2021