Attentats à Paris. Après le recueillement, c’est l’inquiétude qui domine | CICAD
×

Attentats à Paris. Après le recueillement, c’est l’inquiétude qui domine


12 Janvier 2015

Douze personnes abattues à Charlie Hebdo parce qu’elles revendiquaient la liberté d'expression et quatre autres vies enlevées dans une épicerie casher parce qu’elles étaient juives. La semaine passée, ce sont les manifestations d’indignation et les recueillements qui ont prévalu. La CICAD tient à saluer la présence, dimanche 11 janvier à Paris, de notre présidente de la Confédération, à la Marche républicaine. Aujourd’hui, c’est la mobilisation qui prédomine face à l’inquiétude légitime. L’histoire a toujours montré que s’attaquer aux juifs n’est qu’une étape visant à détruire les fondements mêmes de nos sociétés et de nos libertés. La démonstration en a été faite encore cette semaine en France. La liberté d’expression mérite notre mobilisation, les attentats et appels à l’extermination de citoyens juifs exigent une prise de conscience. Nous n’avons pas oublié les sept morts de Montauban et Toulouse où périrent notamment trois enfants juifs. La tuerie du Musée juif de Bruxelles qui avait fait quatre morts. Ilan Halimi mort en février 2006 au terme de vingt-quatre jours de séquestration et de tortures. La CICAD, consciente que la menace pèse sur chacune de nos démocraties se mobilise contre toutes les formes d’antisémitisme. Un engagement qui ne pourrait s’envisager sans un appui déterminé de nos autorités. Ce qui est arrivé en France et en Belgique nécessite des réponses fermes. Des extrémistes diffusent chaque jour des messages de violence et de haine via internet tout en disposant d’activistes installés aussi en Suisse. Oui, il existe une menace terroriste islamiste qui a déjà démontré qu’elle visait en particulier les juifs.   Source: Communiqué presse CICAD, 12 janvier 2015