×

Des livres blâmant les Juifs pour le COVID ont été vendus dans l'église de Varsovie


Les titres vendus lors d'une cérémonie de béatification comprenaient « Les rebuts et les Juifs dans la Pologne d'aujourd'hui, Judeopolonia II - Anatomie de l’asservissement de la Pologne et l'homoterrorisme ».

De nombreux titres antisémites ont été vendus lors d'une cérémonie de béatification, le premier pas vers la sainteté, de deux personnalités catholiques vénérées dans l'église principale de Varsovie la semaine dernière, a rapporté Algemeiner.

Les titres comprenaient « Les rebuts et les Juifs dans la Pologne d'aujourd'hui, Judeopolonia II - Anatomie de l’asservissement de la Pologne et l'homoterrorisme ». De plus, il y avait des livres qui blâmaient les Juifs pour la pandémie de COVID-19.

Outre d'éminentes personnalités catholiques, la cérémonie s'est déroulée en présence du président polonais Andrzej Duda, du Premier ministre Mateusz Morawiecki et du chef du Parti Droit et Justice au pouvoir, Jaroslaw Kaczynski.

 

Wojciech Karpieszuk, un journaliste qui a assisté à la cérémonie, a écrit un article pour la Gazeta Wyborcza décrivant son malaise à la vue des livres et le fait que personne d'autre autour de lui ne semblait en être dérangé.

"Pendant ces 40 minutes, je n'ai pas vu une seule réaction d'indignation. Rien", a-t-il écrit. "Beaucoup de membres du clergé, et même un évêque parmi eux, passaient indifféremment devant les tribunes."

Karpieszuk a écrit qu'il avait vu des titres similaires lors de réunions ultranationalistes, mais il "n'a jamais pensé que quelque chose comme ça pourrait être vendu lors d'une messe de béatification à laquelle assistaient les plus hautes autorités de l'État".

Dans un tweet, Karpieszuk a posté une photo des livres vendus lors de la cérémonie, écrivant "la société de l'Holocauste, "Chamy et les Juifs dans la Pologne d'aujourd'hui", "Le vaccin contre le coronavirus - une menace pour l'humanité?", "Homo terror" - ce sont juste quelques titres sur le stand à côté du temple de la Divine Providence. Des foules de croyants et de clergé. Personne ne réagit.

 

Alors que ces titres antisémites étaient vendus lors d'une cérémonie de béatification, le pape François tenait une réunion avec des chrétiens et des juifs à Budapest et s'est prononcé contre l'antisémitisme, le qualifiant de "fusible qu'il ne faut pas laisser brûler" en Europe.

 

Source : Jerusalem Post, 19 septembre 2021