×

GB : le Labour suspend 14 membres pour antisémitisme présumé


On ignore ce que les conseillers ont dit, écrit ou fait ; le parti conservateur suspend également un membre qui affirmait qu'Israël menait une "solution finale" à Gaza

Le parti travailliste de Grande-Bretagne a suspendu 14 membres, dont sept législateurs de la région de Cambridge, pour des propos antisémites présumés.

Un porte-parole du parti conservateur a déclaré que son parti allait également suspendre un politicien de Cambridge pour des remarques similaires.

 

Les législateurs travaillistes font partie des conseils gouvernementaux de la ville de Peterborough et du North Cambridgeshire, municipalités situées à environ 80 km au nord de Londres, a rapporté mercredi le Jewish News.

Le rapport ne précise pas ce que les conseillers ont dit, écrit ou fait pour susciter l’allégation, ni comment ils ont réagi à celle-ci.

 

Le conseiller conservateur avait partagé sur les réseaux sociaux un article qui affirmait qu’Israël menait une « solution finale » à Gaza, selon le rapport.

 

Les porte-parole des travaillistes et des conservateurs ont déclaré que les suspensions s’inscrivaient dans le cadre d’une politique de tolérance zéro à l’égard de la rhétorique antisémite dans leurs rangs.

 

La rhétorique antisémite avait atteint une prévalence sans précédent au sein du Labour sous la direction de son ancien leader, Jeremy Corbyn, en poste de 2015 à 2020. Sous Corbyn, le Labour avait perdu le soutien et la confiance d’une grande partie de la population juive du pays.

 

Son successeur, Keir Starmer, a suspendu Corbyn du parti. Starmer, un centriste dont la femme est juive, a juré de réparer les relations avec les Juifs britanniques et d’expulser les antisémites.

 

Source : The Times of Israël, 2 mai 2021