×

La pandémie, un nouvel espace pour l’antisémitisme


Vendredi 24 septembre 2021 - 10:22

Les comportements antisémites en lien avec la crise sanitaire explosent sur les réseaux sociaux et même, parfois, dans les rues, ce qui inquiète la CICAD, la Coordination contre l’antisémitisme et la diffamation.

L’antisémitisme prospère sur le terreau de la crise sanitaire, y compris en Suisse. C’est le constat tiré depuis le début de la pandémie de coronavirus par la CICAD. La Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation recense une forte hausse des comportements ou des actes antisémites. Le phénomène se matérialise sur les réseaux sociaux mais pas seulement. Il s’affiche également dans les rues, notamment en France, par exemple.

 

La CICAD dénonce l’utilisation des Juifs comme boucs émissaires de la crise sanitaire. Elle condamne aussi le recours à des amalgames entre la vaccination et des symboles liés à la Shoah comme l’étoile jaune. Pour la CICAD, il s’agit, dans ce cas, d’une banalisation de l’extermination des Juifs lors de la Seconde Guerre mondiale. Ce regain d’antisémitisme s’observe dans le contexte du développement de mouvements complotistes ou antivax radicaux. Le secrétaire général de la CICAD, Johanne Gurfinkiel, livre son analyse :

L’antisémistime semble plus discret en Suisse et se manifeste surtout sur les réseaux, ce qui n’est pas le cas de la France. Certains manifestants contre le pass sanitaire n’hésitent pas à défiler dans les rues avec des étoiles jaunes ou des pancartes qui stigmatisent des personnalités juives. Johanne Gurfinkiel compare la situation dans les deux pays :

La CICAD compte beaucoup sur la sensibilisation dans les écoles pour lutter contre l’antisémitisme. Elle mène déjà des actions en ce sens dans les cantons de Genève et Vaud, notamment, et souhaite également développer ses activités dans les cantons de l’Arc jurassien.

 

Source : RFJ, 22 août 2021