Dieudonné devant la justice genevoise, la CICAD réagit | CICAD
×

Dieudonné devant la justice genevoise, la CICAD réagit


"Nous ne voulons pas que la Suisse devienne le terrain de jeu des antisémites et des racistes", déclare Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la CICAD au micro de la RTS au 19h30

9 Décembre 2019 - 17:18

Dieudonné est convoqué par la justice genevoise, révèle la RTS. Il est accusé d'avoir tenu des propos négationnistes lors de spectacles tenus en Suisse romande. Il devra se présenter le 17 janvier à Genève.

 

Il lui est notamment reproché d’avoir nié l’existence des chambres à gaz lors d’un spectacle donné à Nyon et à Genève, et d’avoir de ce fait violé la norme pénale suisse sur le racisme et l’antisémitisme.

 

"Nous ne voulons pas que la Suisse devienne le terrain de jeu des antisémites et des racistes", déclare Johanne Gurfinkiel, le secrétaire général de la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD) invité samedi du 19h30, au nom de l’organisation qui a déposé plainte. Dieudonné devra répondre devant la justice.

 

Déjà condamné à plusieurs reprises

 

Depuis près d’une quinzaine d’années, Dieudonné a fait l’objet de plusieurs condamnations pour ses provocations. En France et en Belgique, il a écopé de dizaine de milliers d’euros d’amende pour injure raciale, diffamation ou incitation à la haine.  Pour Johanne Gurfinkiel, en Suisse Dieudonné a toujours dragué la ligne rouge mais cette fois-ci il l’a largement franchi »

 

Dans un jugement en 2015 la Cour européenne des droits de l’homme a déclaré que les propos négationnistes ne pouvaient être assimilés à de la liberté d’expression, déboutant Dieudonné.

Malgré un discours antisystème,  Dieudonné profite largement, pour la CICAD, de celui-ci. Un système qui lui permet toujours de se produire dans des salles de spectacle. Des lieux que qualifie la Cour Européenne des Droits de l’Homme de « meeting pour déverser la haine ».