×

Nouvelle motion du Parlement européen contre les manuels scolaires de l’UNRWA


Déjà, l’an dernier, le Parlement européen avait adopté une résolution qui condamnait l’AP pour son inclusion de discours de haine et d’éléments violents dans le matériel scolaire

Le Parlement européen a adopté une nouvelle résolution contre les « discours de haine et à la violence » enseignés dans les manuels et les écoles gérées par l’agence controversée des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

Déjà, l’année dernière, le Parlement européen avait adopté une résolution qui condamnait l’Autorité palestinienne pour son inclusion continuelle de discours de haine et d’éléments violents dans le matériel scolaire, déclarant « craindre que les éléments problématiques » n’aient pas été supprimés des manuels scolaires palestiniens.

 

En début d’année, un organisme de vigilance israélien, IMPACT-se, avait découvert qu’une nouvelle série de manuels éducatifs, produits par l’UNRWA, contenait de l’incitation à la violence et à la haine et glorifiait le terrorisme.

« Le matériel produit par l’UNRWA est, par endroits, plus extrémiste que le matériel de l’AP qu’il complète », avait affirmé IMPACT-se.

L’organisation s’est réjouie de cette nouvelle résolution de l’UE, qui exhorte l’UNRWA à supprimer le contenu offensant et qui souligne que l’aide de l’UE devrait être subordonnée au matériel éducatif « conforme aux normes de paix, de tolérance, de coexistence et de non-violence de l’UNESCO ».

 

« Il s’agit d’une étape vraiment importante dans la lutte visant à empêcher l’UNRWA d’inciter chaque jour des milliers d’enfants à la violence, à l’extrémisme et à l’antisémitisme. C’est la toute première fois qu’une législature intervient pour dire à l’UNRWA que ‘ça suffit' », a déclaré le chef d’IMPACT-se, Marcus Sheff, dans un communiqué.

 

« Le Parlement européen a montré la voie à tous ceux qui ne veulent pas faire de chèques en blanc à cette organisation imparfaite. Il est clair qu’un audit externe du matériel pédagogique de l’UNRWA est nécessaire avant que des millions de dollars des contribuables ne soient transférés pour financer la radicalisation quotidienne des enfants », a-t-il ajouté.

Le Congrès juif européen a lui aussi salué la décision du Parlement européen. « Cette décision est une étape vitale vers une résolution pacifique du conflit et un avenir meilleur pour les Israéliens et les Palestiniens », a déclaré son président, le Dr. Moshe Kantor, dans un communiqué.

 

« L’incitation à la haine et à la violence est de loin le plus grand obstacle à la fin du conflit israélo-palestinien. Il ne peut y avoir de paix avec ceux qui apprennent à haïr. Une paix significative ne sera atteinte que s’il n’y a plus de haine, de violence et d’effusion de sang », a-t-il ajouté. « Nous appelons tous les autres bienfaiteurs de l’UNRWA à suivre cette recommandation et ces mesures. »

 

Source : The Times of israël, 4 mai 2021