×

Salon du Livre 2021 : la CICAD à la Fondation Louis-Jeantet


En raison des mesures sanitaires, l'organisation du Salon du Livre 2021 a décidé cette année encore de concentrer son édition en ville de Genève. Cet événement se tiendra du 21 au 24 octobre. La CICAD organise des ateliers pédagogiques, tables rondes et rencontres avec des auteurs à la Fondation Louis-Jeantet (Chem. Rieu 17, 1208 Genève - Arrêt "Aubert").

 

Mesures sanitaires à respecter lors de l'événement :

- Sur présentation du pass sanitaire

 

jeudi 21 octobre

9h | Espace Conférence

Mouton ou berger ?

Atelier pédagogique animé par Stéphane Koch, Cybercoach, expert en stratégie numérique et en sécurité de l'information à Genève.

(15-18 ans)
Les réseaux sociaux induisent et permettent une expression non filtrée et directe de l’émotionnel et l’irrationnel. Parfois pris en otage par quelques minorités d’individus, ces plateformes sont instrumentalisées pour donner corps à la rumeur, propager et amplifier de fausses informations et des théories du complot…
Il est donc important de se questionner sur notre part de responsabilité et notre participation à ces mouvements de foule numériques, alors que l'on a le moyen d'aider à les stopper d'un simple clic...

Sur inscription

 

9h / 10h30 / 16h30 | Espace jeunesse (Foyer)

Dessiner pour vaincre les préjugés

(8-12 ans)

Les enfants recevront chacun un début de planche de bande dessinée à compléter.
L'opportunité pour eux d’illustrer par des dessins et des textes leurs sentiments et leurs réflexions sur les moyens de combattre les préjugés.

Sur inscription

 

10h30 | Espace jeunesse (Bar)

Les petites toques

(8-12 ans)

Atelier cooking

Confection de l'aliment le plus emblématique de la tradition juive : la "hallah", le pain de fête tressé. Chaque fête et chaque chabbat débute avec le partage de la "hallah" entre convives et invités. Les enfants façonneront un pain de fête et pourront ramener ce pain à la maison. Les ateliers de cuisine permettent de favoriser l'échange culturel et la connaissance au travers de ce vecteur universel qu'est la cuisine.

Sur inscription

 

12h30 | Espace conférence

Jeunesse 2.0 : l'importance de démêler le vrai du faux

Internet est une source considérable, quasiment infinie, de contenus où règne information et désinformation. Pour une grande majorité des jeunes, les réseaux sociaux sont devenus l’unique source d’information. Or, les « fake news » : les fausses informations fabriquées et diffusées volontairement sur internet pullulent aux seuls fins de tromperies et de manipulations. Ces « infox » circulent six fois plus vite que les vraies, une arme massive donc pour diffuser les rumeurs, les accusations et voire les théories complotistes. Eduquer les jeunes pour mieux décrypter l'info, développer un esprit critique et s’assurer de la qualité de ces sources d’information relève aujourd’hui d’une urgence. Quels pouvoirs et conséquences ont ces fausses informations sur la jeunesse ? Quel apprentissage pour faire naître l’esprit critique chez les jeunes ? L’enseignement en classe serait-il une des clefs pour lutter contre la désinformation ?

Intervenants :

  • Stéphane Koch, Cybercoach, expert en stratégie numérique et en sécurité de l'information à Genève.
  • Christian Georges, Collaborateur scientifique à la Conférence intercantonale de l'instruction publique de Suisse romande et du Tessin.
  • Grégoire Baur, Journaliste au Temps et pilote d’un projet consistant à donner des cours sur les « fake news » à 80 classe du Valais en 2019.
  • Delphine Riand, Rédactrice en Chef adjointe de 20 Minutes et Journaliste numérique.

 

13h30 / 15h30 | Espace jeunesse (Foyer)

L'engagement d'une lycéenne juive pendant la guerre

(11-13 ans)

L’atelier retrace l’itinéraire d’une résistante juive. Les participants observent les diverses formes d’engagement, de la défense d’une culture au sauvetage des enfants. Des objets et des documents d’archives aident à mieux saisir les enjeux de cette résistance plurielle. Nous insistons sur la  participation des enfants en abordant les points suivants :

•    L’immigration et l’intégration des Juifs d’Europe de l’Est
•    Donner une/des définition(s) du judaïsme
•    Vie quotidienne sous l’Occupation
•    La mise en place progressive des lois d’exclusion
•    Les différentes formes de résistance
•    Le sauvetage des enfants
•    La fabrication de faux papiers
•    Le passage de frontières (Suisse et Espagne)
•    Les Justes

 

18h | Espace conférence

Antivax et amalgames

Lors de chaque crise, nous voyons fleurir toutes sortes de théories du complot et de discours conspirationnistes. Le Coronavirus n'échappe pas à la règle. Sur les réseaux sociaux notamment, ces discours se répandent aussi vite que le virus. Force est de constater que les motivations sont bien souvent racistes ou encore antisémites. La pratique de la vérification des informations est plus que jamais nécessaire face à l'amplification des fake news. Nous devons nous poser la question de la qualité de l'information et de sa source :  Pourquoi les théories du complot resurgissent pendant les périodes de crise ? Quel risque le monde court avec la propagation de ces théories complotistes durant la crise sanitaire ? Quels dispositifs et cibles privilégier pour combattre le virus du complot ?

Intervenants :

  • François Cherix, Ecrivain vaudois et membre du parti socialiste suisse. Il est l’auteur du livre Le crépuscule    du récit révolutionnaire et a été interviewé par Le Temps sur le mouvement antivax.
  • Sebastian Dieguez, Chercheur en neurosciences au Laboratoire de sciences cognitives et neurologiques de l'Université de Fribourg et spécialiste des théories du complot. Auteur de Total bullshit ! Au cœur de la post-vérité.
  • Pascal Wagner-Egger, Enseignant-chercheur en psychologie sociale à l’Université de Fribourg, Auteur de Psychologie des croyances aux théories du complot.
  • Emmanuel Kreis, Docteur de l’École Pratique des Hautes Études à Paris, spécialiste du mythe du « complot judéo-maçonnique », Auteur de Quis ut Deus ?.
  • Emmanuelle Danblon, Professeure de rhétorique et d’argumentation à l’Université libre de Bruxelles, auteure de Les Rhétoriques de la conspiration

 

 

vendredi 22 octobre

9h / 10h30 | Espace jeunesse (Foyer)

Moi, raciste ? Préjugés et discours de haine

(14-17 ans)

L’atelier se propose de revenir sur la construction des préjugés, et d’aborder avec les élèves les différences et les points communs dans la construction des multiples formes de racisme ainsi que leur permanence. L’atelier visera à amorcer un débat entre les élèves et le médiateur ainsi que des moments d’autonomie, structurés autour de thèmes principaux : définir un préjugé, comment se construisent les discours racistes et une réflexion autour de l’humour et des discours de haine.
Les élèves se verront remettre un petit livret au début de l’atelier comme support aux activités.

Sur inscription

 

10h30 | Espace jeunesse (Bar)

Les petites toques

(8-12 ans)

Atelier cooking

Confection de l'aliment le plus emblématique de la tradition juive : la "hallah", le pain de fête tressé. Chaque fête et chaque chabbat débute avec le partage de la "hallah" entre convives et invités. Les enfants façonneront un pain de fête et pourront ramener ce pain à la maison. Les ateliers de cuisine permettent de favoriser l'échange culturel et la connaissance au travers de ce vecteur universel qu'est la cuisine.

Sur inscription

 

15h15 / 16h30 | Espace jeunesse (Foyer)

Dessiner pour vaincre les préjugés

(8-12 ans)

Les enfants recevront chacun un début de planche de bande dessinée à compléter.
L'opportunité pour eux d’illustrer par des dessins et des textes leurs sentiments et leurs réflexions sur les moyens de combattre les préjugés.

Sur inscription

 

18h | Espace Conférence

Sur le terrain : du sport mais aussi des discriminations

Le racisme continue de gangréner le milieu du sport. Il se manifeste de différentes manières : au sein des équipes ou encore agressions, chants, insultes, pancartes diffamatoires lors des rendez-vous sportifs. Ciblés pour leur couleur de peau, mais également en raison de leur orientation sexuelle ou encore de leur appartenance religieuse, les joueurs en Suisse ne sont malheureusement pas épargnés par ces actes. Quel rôle les clubs et les organisations jouent-ils lorsque des comportements racistes et discriminatoires se manifestent ? Quelles mesures sont mises en place pour les sanctionner ? Comment envisager l’avenir ?

Intervenants :

  • Ana Roch, Présidente Avanchet-Sport FC
  • Thomas Busset, Historien et Collaborateur du Centre international d’études du sport (CIES) de Neuchâtel, Auteur de Le football à l'épreuve de la violence et de l'extrémisme

 

 

samedi 23 octobre

10h / 16h | Espace jeunesse (Foyer)

Dessiner pour vaincre les préjugés

(8-12 ans)

Les enfants recevront chacun un début de planche de bande dessinée à compléter.
L'opportunité pour eux d’illustrer par des dessins et des textes leurs sentiments et leurs réflexions sur les moyens de combattre les préjugés.

Sur inscription

 

11h | Espace Conférence

La voix des témoins : comment enseigner après ?

76ème année après la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau, les derniers témoins de l’Holocauste sont maintenant très âgés et la Mémoire vivante est en passe de s’effacer. Cette Mémoire est pourtant fondamentale pour lutter contre l’antisémitisme, le racisme et les autres formes d’intolérance qui peuvent conduire à la violence ciblée sur un groupe. Elle constitue aussi un appel à la vigilance et à l’action pour lutter contre les causes profondes de la haine et empêcher que de nouvelles atrocités ne soient commises. Quelles conséquences la disparition des rescapé(e)s peut-elle avoir sur l’enseignement de l’histoire ? Comment réussir à remplacer la force d’un témoignage direct pour retranscrire le passé ? Quels outils pour retranscrire au mieux la vie de ces millions de victimes pour que jamais on ne l’oublie ? Quels rôles ont les entités culturelles et institutionnelles, associatives et les pouvoirs publics dans ce but de travail de sauvegarde de la Mémoire ?

Intervenants :

  • Johanne Gurfinkiel, Secrétaire général de la CICAD
  • Anne-Françoise Pasquier, IA-IPR de l’Académie de Versailles et Référente académique mémoire et citoyenneté
  • Annabelle Paillery, Cheffe de projet, initiatrice et conceptrice du projet « Par les Vivants »

 

11h30 / 14h | Espace jeunesse (Foyer)

Moi, raciste ? Préjugés et discours de haine

(14-17 ans)

L’atelier se propose de revenir sur la construction des préjugés, et d’aborder avec les élèves les différences et les points communs dans la construction des multiples formes de racisme ainsi que leur permanence. L’atelier visera à amorcer un débat entre les élèves et le médiateur ainsi que des moments d’autonomie, structurés autour de thèmes principaux : définir un préjugé, comment se construisent les discours racistes et une réflexion autour de l’humour et des discours de haine.
Les élèves se verront remettre un petit livret au début de l’atelier comme support aux activités.

Sur inscription

 

14h | Espace Conférence

L'arsenal juridique face à la discrimination

À ce jour la loi suisse ne reconnaît pas les organisations en qualité de partie civile pour qu’elles puissent agir face aux contrevenants à la norme pénale contre le racisme (article 261bis du Code Pénal). Comment permettre une plus efficace défense des victimes de discrimination ?

Intervenants :

  • Nicolas Walder, Conseiller National Les Verts
  • Me Philippe Cottier, Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Genève

 

16h | Espace Conférence

Arts et résilience

Les arts expriment parfois une forte expression de tolérance et de vivre-ensemble, ainsi qu’un fabuleux biais pour l’ouverture à l’Autre. Les œuvres transcendent les frontières et représentent le carrefour des civilisations et des cultures. Nobles témoins de leur temps et porte-paroles intemporels du passé par leur représentation, certains objets présentent souvent matériellement les traces de l’histoire du monde. Comment chaque art, par leur langage qui leur est propre et universel, sont-ils vecteurs de tolérance ? Comment les arts transmettent-ils la Mémoire aux prochaines générations ? Par quel biais, les atrocités historiques sont abordées en toute légitimité et avec émotions ? Face à cette vision positive de transmission, de valeurs et de résilience, comment les arts peuvent-ils devenir au contraire, nocifs et porteurs de messages haineux ? Et enfin, l’art constitue-t-il une arme contre l’oubli à une époque où d’autres continuent de nier les faits historiques ?

Intervenants :

  • Alice Doyard, Co-réalisatrice et Productrice française du documentaire oscarisé « Colette »
  • Philippe Pierret, Ancien Conservateur au Musée juif de Bruxelles, travaille sur la « collection Langerman » (la plus grande collection mondiale d’objets iconographiques antisémites) et commissaire d’exposition à la Fondation ALAVA de Berlin où se trouve désormais la collection
  • Charlotte de Senarclens, Présidente de l’Orchestre de Suisse Romande, membre du Conseil de la Fondation de la Cité de la Musique de Genève et diplômée d’un Master en art contemporain
  • Amnon Weinstein, Luthier des violons de la Shoah et Fondateur de « Violins of Hope »
  • Danielle Cohen-Levinas, Philosophe et Musicologue spécialiste de la philosophie juive à la Faculté de théologie et de sciences des religions à l’institut d'histoire et anthropologie des religions à Lausanne

 

 

16h | Espace Conférence

Voyage initiatique au coeur des musiques juives

 

  • Introduction à la musique juive (Klezmer et Ladino) avec le groupe Hotegezugt et Johanna Hernandez
  • Apprentissage tous ensemble d’un ou plusieurs morceaux
  • Représentation

 
Apportez votre instrument, apprenez, jouez !
 
 

 

dimanche 24 octobre

9h30 | Espace jeunesse (Foyer)

Moi, raciste ? Préjugés et discours de haine

(14-17 ans)

L’atelier se propose de revenir sur la construction des préjugés, et d’aborder avec les élèves les différences et les points communs dans la construction des multiples formes de racisme ainsi que leur permanence. L’atelier visera à amorcer un débat entre les élèves et le médiateur ainsi que des moments d’autonomie, structurés autour de thèmes principaux : définir un préjugé, comment se construisent les discours racistes et une réflexion autour de l’humour et des discours de haine.
Les élèves se verront remettre un petit livret au début de l’atelier comme support aux activités.

Sur inscription

 

11h - 12h30 | Espace Conférence

Représenter et pérenniser la Mémoire des génocides ?

Intervenants :

  • André Manoukian, auteur-compositeur et pianiste
  • Marie Chantal Rwakazina, Ambassadrice de la République du Rwanda auprès de l'Office des Nations Unies

 

11h / 13h30 | Espace jeunesse (Foyer)

Dessiner pour vaincre les préjugés

(8-12 ans)

Les enfants recevront chacun un début de planche de bande dessinée à compléter.
L'opportunité pour eux d’illustrer par des dessins et des textes leurs sentiments et leurs réflexions sur les moyens de combattre les préjugés.

Sur inscription

 

14h - 15h30 | Espace Conférence

Face à l'antisémitisme et les "Hate Speech" : l'ONU et l'Union Européenne mobilisées ?

L’antisémitisme et les discours de haine à l’égard des minorités prennent une ampleur considérable. L’essor des réseaux sociaux et des plateformes de communication contemporaines offrent une portée gigantesque aux fanatiques qui stigmatisent et déshumanisent les minorités, de même qu’aux fake news et aux théories du complot antisémites. Comment lutter fermement contre ces discours de haine, tout en préservant la liberté d’expression ? De quels outils disposent les instances internationales comme l’ONU et l’Union Européenne pour faire face aux discours de haine, qui stigmatisent et déshumanisent les minorités ? Est-il trop tard pour réguler les géants de la Silicon Valley afin de mettre un terme à la diffusion de ces discours à l’échelle planétaire ? Quelles mesures de renforcement doivent-être instaurées pour renforcer les réponses éducatives face à ces discours ?

Débat avec :

  • Léon Saltiel, Representative at UN Geneva and UNESCO and Coordinator on Countering Antisemitism for the World Jewish Congress

 

 

15h | Espace jeunesse (Foyer)

Conte et goûter pour enfants. Sur inscription

(4-8 ans)

Les plus petits sont invités à écouter des contes qui abordent les thèmes de la différence et de la connaissance de l'Autre.