×

Un journal du Kansas retire un dessin comparant port du masque et Shoah


Le propriétaire de l'hebdomadaire s'excuse pour les images "profondément blessantes pour les membres d'une culture qui a subi de nombreuses blessures tout au long de l'Histoire".

Un hebdomadaire du Kansas a retiré une caricature comparant le décret de la gouverneure Laura Kelly, exigeant que les résidents de l’État portent des masques aux nazis ordonnant aux Juifs de monter dans des wagons à bestiaux les emmenant dans des camps de la mort.

 

Le président du Parti républicain du comté, propriétaire de l’Anderson County Review, a déclaré qu’il avait créé la caricature, qui a été publiée sur la page Facebook du journal vendredi, le jour où l’ordonnance de Kelly exigeant le port de masques dans les lieux publics est entrée en vigueur.

La caricature montre la gouverneure démocrate portant un masque avec l’étoile de David ainsi que des Juifs montant dans des wagons à bestiaux en arrière-plan. « Laura Confinement dit : mettez votre masque… et montez dans le wagon à bestiaux », peut-on lire dans la légende.

Le dessin a rapidement suscité des critiques, y compris de la part de Laura Kelly elle-même. « La décision de M. [Dane] Hicks de publier des images antisémites est profondément offensante, et il devrait les retirer immédiatement », a dénoncé la gouverneure dans un communiqué.

 

Dane Hicks a d’abord défendu la caricature dans des commentaires écrits qu’il a mis en ligne, disant qu’il « n’avait aucune intention de blesser » les Juifs ou les survivants de la Shoah, mais qu’il ne s’excuserait pas. Il a écrit que la caricature serait publiée dans l’édition imprimée du journal mardi.

 

Mais après une vague d’attention critique, y compris un article détaillé dans le New York Times et un tweet de condamnation du directeur de l’Anti-Defamation League (ADL), l’intéressé a retiré la caricature dimanche après-midi.

 

« Après quelques conversations sincères et instructives avec des dirigeants juifs aux États-Unis et à l’étranger, je peux reconnaître que les images de ma récente caricature éditoriale… ont été profondément blessantes pour les membres d’une culture qui a été très durement touchée tout au long de l’Histoire », a-t-il écrit. « C’est pourquoi je retire la caricature en présentant mes excuses à ceux qui ont été si directement touchés. J’apprécie la patience et la compréhension de ceux qui m’ont convaincu de le faire ».

L’imagerie et la rhétorique de la Shoah ont émaillé les protestations contre les ordonnances de confinement liées au coronavirus dans plusieurs États américains.

 

Source : The Times of Israël, 6 juillet 2020