×

Antisémitisme affiché


Landi Broye » Au cours de l’assemblée générale de Landi Centre Broye, des propos antisémites ont été tenus par le directeur.

L’assemblée de Landi Centre Broye, composée de plus d’une centaine de personnes jeudi à Cugy, n’a pas pipé mot lorsque son directeur, Alain Oberson, s’est affiché en déclarant: «Je ne suis pas raciste, mais ce sont des Juifs. Et ils ont une façon peut-être un peu différente de la nôtre de faire des affaires.» Il procédait alors à la présentation d’un dossier épineux concernant la durée du bail de location du magasin Landi à Estavayer-le-Lac. Cette affaire oppose la coopérative au propriétaire du bâtiment, une société immobilière basée au Liechtenstein qui est restée injoignable.

Interpellé par La Liberté après l’assemblée, le directeur avoue avoir «dérapé». «J’ai tenu des propos inadéquats, et je le regrette», indique-t-il. Et d’ajouter: «Ils ne correspondent pas à mon point de vue personnel mais servaient à expliciter le contexte.» Un regret qu’il n’a cependant pas exprimé publiquement.

Contacté, Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation en Suisse, ne mâche pas ses mots: «Il ne s’agit pas d’un dérapage puisqu’il a verbalisé des préjugés qu’il possède de façon bien consciente.» Le secrétaire n’hésite pas non plus à condamner la passivité de l’audience. Pour contrer ces préjugés, «il faut dresser le rempart de l’éducation», martèle-t-il.

Une éducation qui passe par un travail de mémoire comme celui qui a été réalisé il y a une semaine à Payerne, dans le cadre de la semaine d’actions contre le racisme. Une table ronde sur l’antisémitisme était organisée parallèlement à une cérémonie en souvenir du marchand juif Arthur Bloch, assassiné il y a 80 ans dans la même ville.

 

Source : La Liberté, 2 avril 2022